Résultats pour 'christian plantier'

Avez-vous trouvé ce que vous cherchiez ?

LETTRE OUVERTE AUX NOUVEAUX ÉLUS

Créé par le 26 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

Vous venez de passer quelques semaines en surrégime, cela laisse parfois un  sentiment de « toute puissance », car à vouloir tout contrôler et vouloir être partout à la fois, l’ on peut se sentir I-N-D-I-S-P-E-N-S-A-B-L-E.

Retrouver un mode de fonctionnement plus apaisé  est souhaitable. En d’autres termes, au lendemain de l’élection et de la photo officielle, la nécessité pour vous de vous crédibiliser peut suffire à déclencher cette démarche de simplicité et d’humilité qui consiste à :

  • Revenir vers la personne qui vous est la plus chère, c’est à dire la personne qui sait vous dire NON et qui vous fixe des limites.
  • Vous rapprocher de la personne qui exerce sur vous une autorité morale.

Ainsi vous pourrez de nouveau vous mettre à l’écoute des Mimizannais, ceux qui vous ont aidé et qui vous ont donné le pouvoir de décider et ceux qui n’attendent encore rien de vous en se réfugiant dans les inévitables résistances au changement.(sujet de notre prochain article)

                                               Christiane PLANTIER-BABLED

Psychanalyste et Consultante (Mastère en Management B.E.M.-Bordeaux Ecole de Management)

 

CHRISTIAN PLANTIER MAIRE

Créé par le 23 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

La rumeur s’est éteinte hier soir lorsque Christian PLANTIER a été élu par 22 voix sur 29(7 bulletins blancs). L’opposition a vu la démission de Jean BOURDEN, de Mme AGUIRRE et de Mme THOMAS.

Dans l’ordre voici la liste des adjoints :

  • Mme Annie BARENTIN Maire adjoint
  • Laurent IGNACEL
  • Jean Louis GUY
  • Mme Christèle ALAMO
  • Max BANQUET
  • Mme Agnès ROUSSIGNOL
  • Guy CASSAGNE
  • Martine TREZZY

D’autres rumeurs vont suivre. Il y a lieu de rester vigilant…

Une certitude celle-là : Nous attendons beaucoup de cette équipe…Pourra-t-elle instaurer un climat de travail constructif avec l’opposition ? Celle-ci a dit qu’elle jouerait le jeu.

Supposons qu’il s’agit bien du jeu de la Démocratie et que les habitants de tout bord seront entendus.

B.Babled

Voir les échanges dans « commentaires récents », sous le compteur.

LA RUMEUR….

Créé par le 21 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

Elle enfle, la rumeur…Christian Plantier ne serait plus Maire ! C’est un de ses adjoints qui serait élu… Pourquoi pas Mr Fortinon, pendant qu’on y est ?

Non la rumeur est lancée pour déstabiliser la population, rien d’autre. On apprend cela dans tous les manuels de guerre psychologique…Elle profite aux déçus qui n’acceptent pas le verdict des urnes. Facile et grave, une rumeur ne peut pas se vérifier.

Mieux vaut en rire… l’équipe en place a bien l’intention de gouverner cette ville intelligemment et dans la transparence, donc sans rumeur…

Je ne suis pas chargé de communiquer pour eux mais je sais qu’ils sont honnêtes.

B.Babled

 

REFLEXIONS SUR UN ECHEC

Créé par le 20 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

question de  »baïne40″ :

« Dire comme Henri Emmanuelli que les échecs à Mimizan et a Mont de Marsan sont dus à des questions d’homme permet d’enterrer des fidèles serviteurs sans fleurs ni  couronne et évite de rechercher les vraies raisons. A Mimizan c’est la plage qui a fait la décision, le terrain vague de la ZAC des pêcheurs que votre association a empêché de construire  a donné l’image d’un désert et a fait des mécontents. Mr Daunesse voulait y mettre un aquarium mais la liste de Mr Plantier n’a rien dit sur ce qu’elle voulait faire. En tant que résident de ce quartier j’aimerai savoir si ce terrain restera désert et à qui il appartient ?

Merci de votre réponse.

Je ne suis pas qualifié pour vous apporter  une réponses sur la destination réservée à ce lieu central de Mimizan Plage sur lequel un 3ème permis de construire a été accordé par Mr Bourden. Vous devez interroger la liste maintenant à la Mairie. Le terrain devrait normalement appartenir à la SACIF, le promoteur qui a déposé le permis, le même que celui qui construit les immeubles sur l’emplacement de l’hôtel de la Côte d’Argent. 

Dans l’association que j’ai présidée de 2004 à 2006, au moment du dépôt des recours, nous avons toujours souhaité que ce lieu soit accessible aux Mimizannais et ne devienne pas strictement privé.  Encore moins qu’il soit bétonné et fermé 8 mois sur 12 comme à Moliets. Les générations de nos grands parents s’y étaient installées avant d’en être expulsées par la Mairie. Les bords du courant constituent le plus bel endroit de la ville. Au lieu d’écouter cette revendication légitime, la mairie a vu dans notre démarche celle d’opposants politiques et a appliqué avec obstination la méthode du rouleau compresseur en cherchant le KO de notre association avec des procès en appel après avoir perdu en 1ère instance… Vous avez sans doute raison de dire que les mécontents se sont exprimés lors du  vote de dimanche dernier et je comprends l’actualité de votre question. Une réalisation exemplaire au bord du courant aurait peut-être permis d’avoir 88  mécontents de moins. Pour mémoire je vous mets ci-dessous un dossier de presse, une pétition et un décompte financier. Le mois d’octobre 2004 avait été particulièrement difficile et j’avais à l’époque demandé à Christian Plantier de m’accompagner lors d’un interview à FR3. C’est comme cela qu’il s’est ensuite investi et m’a remplacé comme président de l’Association. Nous avons craint que le béton ne coule quand Mr Fortinon s’était engagé à la télévision à ce que les travaux commencent le 2 novembre. Le parking de la dune avait, la même année,  été construit malgré un référé ordonnant la suspension des travaux…

Sans doute que cet épisode a marqué les esprits autant que le jour d’avril 2006 où le tribunal  a condamné le Maire pour abus de pouvoir et a fait annuler les 2 permis déposés. Je suppose que la nouvelle majorité aux commandes n’oubliera pas cette leçon…Ci-joints les documents promis :

______________________________________________________________________________

ASSOCIATION MIMIZAN PLUS                                                Destinataires : Canard enchaîné

1 rue des loriots – 40200 – MIMIZAN                                                                  Le Monde

Tél : 05 58 09 06 06  Fax : 05 58 09 04 53

                                                                                                        DOSSIER DE PRESSE 

   Objet : Construction d’une résidence de tourisme en zone maritime            Mimizan, 31 octobre 2004 

Madame, Monsieur,

            Nous sommes une association vouée à la défense de l’environnement sur la commune de Mimizan.

            Nous voulons qu’un concours d’architectes soit lancé avant la construction (imminente) d’une résidence de tourisme de 12 bâtiments en zone maritime.

            Nous voulons que la presse nationale fasse connaître cette cause et vous êtes notre dernier recours puisque la justice, déjà saisie, ne rendra son jugement que dans quelques mois et que le béton pourrait bientôt couler accompagné de sa manne financière.

Historique

            Depuis 15 ans la ZAC des Pêcheurs, en bordure de l’estuaire, fait l’objet d’un aménagement confié à une société du Conseil Général des Landes. Cette ZAC, depuis 1995 se construit petit à petit, au rythme de la demande. Or brusquement, en 2003, le maire de la ville, M. Bourden et son adjoint,
M. Fortinon, (récemment élu au conseil général,) décident, sans tenir compte des résultats de l’enquête initiale, d’implanter une Résidence de Tourisme en en confiant la construction à un promoteur de la côte d’azur.(voir le schéma sur notre site
www.mimizan-plus.org )

Notre action

            Notre association alerte le maire sur les graves inconvénients de cette construction (12 immeubles en zone maritime). Celui-ci, jugeant qu’il a  à faire à une opposition politique, balaie nos arguments et  persiste dans ses choix.

            Début mars 2004, il signe donc un permis de construire pour les 120 appartements de
la résidence. Nous y faisons opposition en déposant un recours en justice. Empêché de construire la résidence mais ignorant toujours nos arguments, le maire fait déposer un second permis de construire le 5 août, nous déposons un 2ème  recours contre ce permis le 4 octobre et nous lançons une pétition qui recueille 500 signatures. Nous communiquons dans la presse locale, à la radio et à la télévision. Dans les réponses aux médias, le maire laisse entendre que notre association incarne une opposition politique et ignore nos arguments écologiques et juridiques. Nous craignions pour la suite car, il faut savoir que début février c’est le maire qui a fait bitumer un parking de 120 places sur une dune recouverte de végétaux protégés, alors que le tribunal avait ordonné la suspension des travaux.

     Nous avons envoyé sous pli à la population de Mimizan (7000 habitants) une pétition à signer avec 

Nos explications :

L’association MIMIZAN PLUS a pour but de veiller au développement durable de Mimizan et d’intervenir pour la protection de son environnement.  C’est à ce titre qu’au 1er permis de construire de  la  résidence de Tourisme, nous avons déposé un recours auprès du tribunal administratif contre le Maire pour « abus de pouvoir » en invoquant les raisons suivantes : 

  •  Empiètement des constructions sur la zone piétonne 
  •  non respect de la ligne de bâti prévue et absence du dossier paysager à 10 ans 
  •  voie publique desservant les constructions existantes mise en impasse 
  •  Bâtiments trop hauts (R+3) alors que des petites maisons devait reconstituer un village 
  •  Résidence à occupation provisoire la plupart du temps fermée. 
  • Ensemble clôturé, non traversable, alors que le plan d’aménagement prévoit un espace ouvert.   Tant d’infractions ont contraint le promoteur à déposer un second permis de construire le 5 août. Nous constatons qu’il y a toujours 3 étages culminant à 12 mètres, en complète opposition avec les constructions existantes ainsi qu’avec les données de l’enquête publique.   ______________________________________________________________________________
  •  

     

                                                                              PÉTITION 

     

SI VOUS ÊTES PROPRIÉTAIRES OU RETRAITÉS ET CONTRIBUABLES

La résidence de tourisme prévue sera le cœur en béton de Mimizan-plage. Oui cet endroit exceptionnel avec plage pour les petits, a été vendu pour 1 euro symbolique à la SATEL, société créée à l’initiative du Conseil Général des Landes. Pourtant l’estimation de ce terrain, obligatoire avant la vente d’un bien public, indiquait le prix de 230.000 euros (1.508.000 F). La construction a été confiée à un promoteur de Cannes (probablement n’a t-on pas trouvé de Bordeaux à Biarritz de promoteurs volontaires pour construire ce type de résidence sur 3 étages, clôturée, sans espaces verts et défiant toutes les règles d’urbanisme d’un centre de village.)

SI VOUS  VOULEZ ACCÉDER A LA PROPRIÉTÉ

Les 120 appartements ont été entièrement réservés dès novembre 2003 sur internet par des investisseurs pour défiscaliser leurs revenus. Il ne reste plus aucune place pour un programme de maisons individuelles avec jardin comme il était prévu. Clôturée, cette résidence sera la cité interdite aux Mimizanais.

SI VOUS ÊTES COMMERCANTS ET QUE VOUS ESPÉREZ UN SURCROÎT  D’ACTIVITÉ GRÂCE A  L’OUVERTURE DE CETTE RÉSIDENCE: 

Sachez qu’une résidence de tourisme ne reçoit de locataires que lorsqu’une majorité d’appartements est louée. Qu’en est-il d’ailleurs des résidences de tourisme dans des villes autrement attractives que Mimizan ? A St Jean de Luz comme à Arcachon elles restent fermées 7 mois sur 12 c’est à dire d’octobre à mai. Si vous espérez que cette construction crée de l’animation en inter-saison, il faudra y ajouter les équipements de loisir qui étaient prévus, dans le projet initial, à l’emplacement précis de la résidence de tourisme : salle polyvalente-trinquet-booling, sinon comment inciter les vacanciers à rester à Mimizan quand il n’y a ni soleil ni plage ?

Ce que l’on vous fait miroiter n’est sans doute qu’un piètre mirage. Et puis a-t-on mesuré la concurrence des 120 locations, à bas prix, sur le marché des meublés de Mimizan-plage ?

A CEUX ET CELLES QUI NE SUPPORTENT PLUS LE TERRAIN VAGUE ACTUEL ET SONT PRESSÉS DE LE VOIR CONSTRUIT : La résidence de tourisme va combler un vide, oui mais à quel prix ? Peut-elle créer des emplois non-saisonniers ? Rien de comparable, par exemple, avec les 50 emplois féminins qualifiés qui accompa-gneraient la création d’un établissement de thalassothérapie de 50 chambres, ouvert 12 mois sur 12. 

Faut-il se résigner au manque d’ambition de ce projet et subir la pression du béton des promoteurs ? Voulez-vous devenir les acteurs du Mimizan de demain ? Alors, demandons, ensemble, que soit organisé un concours d’architectes avec un cahier des charges prenant en compte les données de l’enquête d’utilité publique . 

A TOUS CEUX ET CELLES QUI SONT PERPLEXES, NE SAVENT PLUS QUI CROIRE ET PENSENT QUE TOUT CECI N’EST QUE POLITIQUE, DEMANDEZ-VOUS :  -  Pourquoi la dégradation de notre cadre de vie se fait-elle au détriment des contribuables en vendant pour 1 euro ce qui est estimé à 230.000 euros ? (Chiffres tirés du compte-rendu du conseil Municipal du 22 juillet 2004) -   Pourquoi les parkings, à Mimizan, envahissent-t-ils le haut des dunes ? 

-  Pourquoi la Commune se met-elle encore en infraction avec le plan d’urbanisme (PLU) qu’elle a voté ? (La construction du parking sur la dune sud a valu à la commune d’être condamnée 2 fois de suite par le tribunal administratif de Pau. Pourtant les associations de défense de l’environnement avaient fait plusieurs mises en garde. Elles n’ont reçu aucune écoute). Est-ce au contribuable de payer les avocats et le coût de ces condamnations ?

-   Pourquoi la sauvegarde de notre environnement est-elle soumise aux intérêts privés d’une société et d’un promoteur ? 

A TOUS CEUX ET CELLES, DE TOUTES OPINIONS, QUI SURTOUT NE RÊVENT PAS ET DESIRENT S’EXPRIMER POUR CRÉER UN MIMIZAN-PLAGE 

  • Plus dynamique et plus attractif 
  • Plus respectueux de l’environnement 
  • Plus ambitieux sur le plan économique 
  • Plus à l’écoute de la diversité des opinions 
  • Plus durable pour nos enfants 

A TOUS NOUS DISONS :

  • AIDEZ-NOUS

  • VENEZ NOUS REJOINDRE, PROPOSONS DES SOLUTIONS POUR DEMAIN

  • VISITEZ NOTRE SITE INTERNET :   www.mimizan-plus.org

  • METTEZ VOTRE SIGNATURE, RECUEILLEZ CELLES DE VOTRE ENTOURAGE SUR LA PÉTITION JOINTE ET RENVOYEZ  LA  POUR LE 25 SEPTEMBRE  A  L’ADRESSE  CI-DESSOUS.

______________________________________________________________________________

ASSOCIATION MIMIZAN PLUS                                                       Mimizan le 31 octobre 2004

1 rue des loriots – 40200 – MIMIZAN

Tél : 05 58 09 06 06  Fax : 05 58 09 04 53

                   DONNÉES FINANCIÈRES DE LA ZAC DES PÊCHEURS 

Voici quelques explications financières :

« Nous avons décidé de vous informer de faits que nous jugeons graves concernant des décisions prises au Conseil Municipal du jeudi 22 juillet à Mimizan. Il est anormal qu’aucune opposition ne puisse faire entendre ses arguments quand il s’agit de l’avenir de notre Cité et que les biens de la commune sont bradés au profit de la SATEL, société du Conseil général à qui la Commune a confié l’aménagement de Mimizan.

 Que s’est-il passé Le Maire et son adjoint, également conseiller général, ont fait savoir et approuver, sans explication, la vente du terrain de la ZAC des Pêcheurs pour 1 euro à la SATEL. Ces faits sont contraires à la règle selon laquelle une collectivité ne doit pas vendre un bien en dessous de l’estimation faite par les domaines. Le manque de transparence et la confusion ont été entretenues par le maire et son adjoint. Aucun document n’a été fourni et les élus socialistes eux-mêmes n’ont pas compris à quoi les exposent les décisions prises. La seule justification avancée est la suivante « Nous faisons comme les autres fois, en 1994 1996 1999 2001 et 2002″. Ce qui veut dire, mais personne ne le savait, que tous les terrains de la zone des pêcheurs ont été donnés à la SATEL alors qu’ils ont coûté à la commune près de 2 millions d’euros. Le dernier cadeau en date, celui du 22 juillet, correspond à 13.412 m², plein sud,  au bord du courant, terrain estimé par les domaines à 230.000 €. Quand on sait que l’opération de la ZAC des pêcheurs est déficitaire de 120.000 € on se demande si l’image de sérieux dont se prévaut le maire est bien justifiée. 

Il y a là un 1er scandale qui pourrait faire l’objet d’une communication à la chambre régionale des comptes. Par le même vote la commune donne l’autorisation à la SATEL de vendre ce terrain au prix de 845.000 € au promoteur de la côte d’azur qu’elle a choisi (JAD Promotion). La SATEL achète donc 1€ ce qu’elle revendra 845.000 €. Quels services la SATEL est-elle censée rendre à la commune pour ce prix ? Mettre en place les réseaux d’assainissement, les chaussées et la décoration florale. L’a-t-elle fait précédemment ? En partie, avec l’aide …des employés de la mairie de Mimizan. Voilà donc, sur le dos des habitants de la commune, une bonne affaire pour la SATEL, dont le Conseil d’Administration est constitué de responsables du parti socialiste. La SATEL, comme chacun sait, a besoin d’argent puisque en déficit depuis plusieurs exercices. Voilà donc le scandale N°2. Ce n’est pas fini. Le prix de vente de 845.000 € fixé par la mairie (soit 997 F/m² SHON) est celui qui était pratiqué voilà 15 ans. Nos élus ignorent-ils que les prix de l’immobilier ont augmenté depuis 15 ans ? Et bien Non. En effet, la municipalité aux « Affaires », fin juin 2004, en réunion publique, expliquait qu’elle voulait se constituer une « réserve foncière » afin de « peser sur les prix ».  Or force est de constater qu’il y a contradiction entre ses dires et ses actes. Vendre au prix d’il y a 15 ans alors que des promoteurs aquitains, consultés par nous, évaluent le terrain et son emplacement 50% plus cher qu’il y a 15 ans, c’est tout simplement une braderie qui pourrait soulever un 3ème scandaleEt si l’on rajoute à cela la révocation du notaire titulaire, le choix d’un promoteur à Cannes et le fait que le gros œuvre sera réalisé par des entreprises hors département, cela fait beaucoup de décisions prises au cœur de l’été, quand les Mimizanais accueillent estivants et touristes. Cette précipitation pourrait bien devenir suspecte.  Il y a malheureusement, dès l’origine une erreur qui révèle de l’incompétence. Comment ne pas avoir imaginé qu’à cet endroit une activité liée à la mer pouvait créer des emplois ? Nous avons nous-mêmes prospecté, ce qu’aurait du faire la SATEL, une thalassothérapie de 50 chambres créerait 50 emplois, la plupart féminin, n’en avons nous pas besoin à Mimizan pour dynamiser la station ? Il nous faut réagir en demandant des explications et en dénonçant  ces décisions au parfum de scandale… Voir également des photos et des documents sur notre site (www.mimizan-plus.org Nous tenons à votre disposition : 

  • Les recours en justice 
  • Les compte rendus des conseils municipaux 
  • Le texte accompagnant la pétition 
  • Les lettres au Maire ainsi que sa réponse.
  •  

    Merci de l’intérêt que vous pourrez manifester pour notre environnement (magnifique !) et pour la création d’emplois durables dans notre ville. En ce qui concerne la résidence de tourisme, le début de la construction est prévu  début  novembre 

     

     

B.BABLED  

Président

 

Le Blog devrait-il continuer …?

Créé par le 16 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

 sarsonste a écrit:Oui, ce blog devra continuer. Il a participé au débat démocratique et à exposer de nouvelles idées. La seule victoire de M. PLANTIER ne veut pas dire que l’histoire s’arrête ou que MIMIZAN va vivre une période de prospérité éternelle.

J’ai personnellement voté pour M. PLANTIER et j’en attends beaucoup comme certains. De ce fait, ce blog et les excellents articles qui y ont été publiés doivent perdurer pour ne pas faire oublier à nos élus que rien n’est acquis d’avance…. et qu’il faut toujours être à l’écoute de ses administrés.

 ______________________________________________________________

La liste de Christian PLANTIER a gagné les élections municipales de 88 voix.

2061 voix pour Plantier

1973 voix pour Bourden-Fortinon

22 conseillers municipaux de la liste Plantier siégeront donc et il y aura 7 conseillers municipaux de la liste Bourden-Fortinon. Daunesse ayant recueilli moins de 5% des voix ne siègera pas.

L’installation du conseil Municipal devrait avoir lieu Samedi prochain.

A bientôt et merci de votre intérêt .

Bernard BABLED

1er message reçu de nos amis de GAP :Bravo ,encore Bravo .Vous recueillez le fruit de votre travail depuis des années .Un bravo de plus pour M.Babled,  son équipe et son opération intelligente, efficace et de profondeur .

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

COMMENT UNE SIMPLE LETTRE DEVIENT UNE DEMANDE D’INVESTITURE ?

Créé par le 11 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

Au cours du débat qui a opposé Christian PLANTIER, Xavier FORTINON et Daniel DAUNESSE sur Fréquence Grands Lacs, le mardi 11 mars 2008, la lettre ci-dessous a été citée ainsi que mon nom en tant que signataire. Selon Daniel DAUNESSE il s’agit d’une demande de soutien de la liste Plantier à l’UMP. Je vous laisse juge de la façon dont la vérité est déformée par le candidat qui a fait 14 % au 1er tour et dont la décision de se maintenir au 2ème  prouve « l’alliance objective » (sans doute inconsciente) qu’il a faite avec le parti des  Bourden-Fortinon.


Bernard BABLED                                                    Le 6 décembre 2007

1 rue des loriots

40200  MIMIZAN

                                                              COMITE DEPARTEMENTAL UMP

                                                                  Aux bons soins de :

                                                                                    Marie APATHIE

                                                                                    UMP Dax

Télécopie

Chers amis, 

Je viens vers vous par lettre.(En réponse à votre invitation à présenter notre programme)

Notre travail d’équipe à Mimizan s’est fait dans le bureau de l’association « Mimizan plus authentique ». Il a permis depuis 4 ans d’informer la population, à raison d’un journal par trimestre, sur toutes les atteintes à la démocratie commises par la municipalité en place. Nous lui avons également fait connaître notre rôle de force de proposition sur différents projets tel que celui du centre culturel de la vieille chapelle en bois qui nous a valu le 1er prix de la fondation du Patrimoine. Simple rappel connu de tous les Mimizannais, c’est en toute indépendance, avec l’appui financier de nos 200 membres, que nous avons gagné le procès de la ZAC des pêcheurs contre
la municipalité. Fait sans précédent à Mimizan.

Pour préparer les échéances de mars nous rédigeons actuellement un livre blanc. Ceci nous a amené à réunir depuis 2 mois la plupart des commerçants avec lesquels nous réalisons une enquête consommateur, une quinzaine d’artisans, les cafetiers-hôtels-restaurateurs et les agences immobilières.

Nos adhérents et tous ces responsables de PME attendent de notre part un engagement indépendant. Nous réunissons dans une liste d’intérêt local, pour les prochaines municipales, toutes les tendances politiques (UMP, PS, MODEM, SE).

Notre objectif étant l’union nous avons fait des propositions écrites aux 2 candidats UMP,Daniel Daunesse et François Belotte afin d’établir un programme en commun au cours d’un séminaire où ils étaient nos invités.(voir lettre jointe)

A ce jour seul F.Belotte nous a fait part de son refus. Quant à Daniel Daunesse nous constatons qu’il fait régner un climat de délation en visant le président de notre association par ailleurs chef d’entreprise reconnu en Aquitaine.

Dans ces conditions comment vous faire part d’un programme qui nous serait commun.

Notre volonté est de gagner les élections en étant unis. Force est de constater que rien aujourd’hui ne s’y prête et que MM Daunesse et Belotte n’ont pas fait ce choix.

Je vous remercie de votre compréhension.

Bien cordialement.


Bernard BABLED

 

ALLIANCE OBJECTIVE ?

Créé par le 11 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

Une question parvenue sur mon blog mérite réflexion.

Le (faux) départ de Monsieur Bourden qui veut bien laisser Xavier Fortinon passer devant lui pour être Maire est-il à rapprocher du contact téléphonique pris par ce même X.Fortinon pour demander à D.Daunesse de se maintenir au second tour ?

 Je ne sais pas qui a téléphoné à qui ?

Sans doute y a-t-il effectivement une manoeuvre pour empêcher la liste de Christian Plantier de gagner cette élection.  Le soutien inattendu de l’UMP à la liste de Ch Plantier a sans doute pour but de déjouer cette alliance objective du parti socialiste qui pense ainsi neutraliser les voix de D.Daunesse. 

CONFIRMATION (source sure non communicable)

Bien des  communistes de conviction se sont abstenus ou ont voté blanc au 1er tour après une altercation avec le Maire (Bourden).Ceci explique qu’il y ait eu 5% d’abstention. Ils n’ont pas l’intention de faire élire Ch Plantier, (c’est une quasi certitude) et vont à nouveau voter pour la liste socialiste au 2ème tour. Le maintien de la liste de D.Daunesse compromet donc le succès de la liste Plantier…

Pour ne pas prendre ce risque à vous de déterminer ce qu’il convient de faire et ainsi éviter cette perspective d’un 4ème mandat.

Dangereux n’est-ce pas ! Est-ce que les colistiers de D.Daunesse seront dupes à ce point ? Après 6 ans passés dans l’opposition souhaitons qu’ils ne ratent pas l’occasion d’en sortir et déjouent cette manipulation.

Quelle est la considération à laquelle ont droit les 558 électeurs de Daniel Daunesse ?

B.Babled

ENCORE UNE SEMAINE POUR GAGNER DE MANIERE AUTHENTIQUE

Créé par le 10 mar 2008 | Dans : ACTUALITES

Vous avez été nombreux à visiter ce blog ces derniers jours, s’agissait-il d’hésitants à la recherche de convictions  ou de curieux venus consulter des pronostics auxquels nous ne nous sommes pas risqués ?

Les résultats du 1er tour sont maintenant connus et la position de la liste de Christian PLANTIER en tête n’était tout simplement pas prévue avec ces scores. ( sauf par une femme de sa liste, mais une admiratrice sans doute !).

Nous rappelons ces résultats pour ceux qui ne les auraient pas :

  • Ch PLANTIER: 45,10 %

  • J.BOURDEN : 40,66 %

  • D.DAUNESSE : 14,14 %

Le fait remarquable à ne pas oublier est le taux de participation : 75,33 % ! Il n’y a pas de réserve pour ceux qui voudraient espérer un autre résultat….à confirmer cependant. Dans les villes de + de 3500 habitants des Landes, la participation oscille entre 65 et 69 %. Qu’on ne vienne pas dire que c’est la pluie qui a poussé les Mimizannais à voter.

La pluie n’étant pas à l’origine de l’engouement pour la liste Plantier, il faut aller chercher ailleurs…Par exemple auprès de cet artisan qui n’avait pas voté depuis 20 ans et qui a fait pâlir de peur une partie du bureau de Bel air quand il est arrivé. « S’il vient c’est que l’heure est grave » a-t-on entendu…et la réponse de l’artisan est limpide : « Ras le bol de l’équipe en place »…

Avec plus de 1000 visites,  ce blog qui n’est pas sous l’influence de la Mairie sortante, vous l’aviez remarqué peut-être, est le témoin de l’intérêt des Mimizannais pour les idées du Livre Blanc. Il faut dire que ces idées ont  muri depuis 5 ans au cours des batailles sans merci que l’Association Mimizan + Authentique a livrées à la Mairie pour la faire évoluer.  Rappelons ces batailles : la Zac des pêcheurs avec la condamnation du Maire par la justice, le parking sur la dune qui a abouti au même résultat grâce à l’opiniatreté d’un couple venu de Gap, la défense de la chapelle en bois et le projet de centre culturel, couronné par le 1er prix de la Fondation du Patrimoine, l’alerte lancée fin 2006 pour un vrai plan de recherche d’entreprises, les mises en garde  contre une urbanisation sauvage des Hournails, notre défense des arènes (et des courses landaises) quand le Maire a envisagé leurs démolitions et notre conception plus réaliste d’une cité du bois créatrice d’emplois… Nous n’avons jamais caché notre jeu et pourtant nous avons été traités par le mépris comme d’ailleurs les opposants habituels.

Toutes ces batailles ont été menées avec l’appui de notre journal diffusé 5 fois en 3500 exemplaires. Une goutte d’eau, direz-vous, comparé aux nombreux journaux inspirés par le pouvoir en place. Sans doute cette goutte d’eau était-elle chargée de sens, en comparaison de la pédagogie de nos édiles. 

Bravo à l’équipe de la « liste Plantier » qui a su mener une campagne active de terrain pour marquer sa présence « autrement ». Bravo aussi à ces commerçants mobilisés pour faire une « enquête consommateurs » auprès des Mimizannais et décidés à recréer une association qui dynamisera Mimizan.  La semaine qui vient sera un peu longue, mais qu’est-ce qu’une semaine en comparaison des 6 années qui arrivent ?

En effet, que nous arrive-t-il à nous Mimizannais ? Les questions du livre blanc, prolongées par les engagements du programme, vont-elle permettre de prendre la mesure du travail à accomplir et la façon de l’accomplir ?

Le livre blanc abordait la description et les changements nécessaires pour conduire à une véritable mutation du lien social entre les Mimizannais, pour faire en sorte que le mieux vivre ensemble devienne  réalité.  La mise en place d’une démocratie de proximité, la recherche active d’emplois féminins, l’écoute des entreprises existantes, la recherche et l’accueil de nouvelles entreprises, avoir des établissements de soins adaptés aux besoins de la population pour que les secours n’attendent pas le SAMU de Dax, l’investissement dans des installations de loisirs, etc…

Tout ceci  changera Mimizan pourvu que chacun se trouve concerné par ce programme et par les tâches à accomplir…

B.Babled – 10 mars 2008

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message : (oblig.)
Vous mettre en copie (CC)
 

SANTE : DESINFORMATION… 26 février 2006

Créé par le 28 fév 2008 | Dans : SANTE

          

L’institut national de prévention et d’éducation pour la santé  a  lancé sur le territoire national une gigantesque campagne de désinformation sur la dépression de l’adulte,  avec spots télé , spots radio, un guide diffusé à un million d’exemplaires, des dépliants ; les médias y ajoutent ; interviews, témoignages, photos 

Des enquêtes ? Il  y en a très peu, ou pas de tout.   Ce matraquage   sans précédent  a pour but d’imposer 7 thèses 

  1. Que la dépression existe ; 
  2. Que c’est une maladie; 
  3. Qu’elle ne cesse de gagner du terrain dans la société au point d’être devenue un problème de santé publique 
  4. Qu’elle est donc à  soigner de toute urgence ; 
  5. Qu’elle se soigne par la médication et le conditionnement ; 
  6. Que la dépression n’a pas de dimension  existentielle ; 
  7. Que la psychanalyse n’est pas un recours possible : 

D’énormes moyens financiers provenant des caisses de l’Etat non sans la contribution, au moins indirecte, des laboratoires, ont été mis au service de la promotion unilatérale de ces 7 thèses, toutes hautement contestables.  En face de cette déferlante médiatique  il  y a quoi ?  Plus de dix mille psychanalystes en  France pour enrayer la « dépression partout ». 

Il y a bien un enjeu de santé publique, et c’est la prévention des  tentations suicidaires. Elle concerne les adultes et les enfants de plus en plus jeunes. 

Combien d’énergie faudra-t-il dépenser pour faire saisir que le passage à l’acte (auto-et-hétéro agressif) a une logique, que la psychanalyse  a éclairée ? Pour FREUD , la tristesse , ce n’est pas un dysfonctionnement organique  qui en est responsable c’est la vérité. La  tristesse est souvent lucide. Elle est légitime quand il y a deuil. Quand elle devient symptôme, elle le demeure, tant que reste « baîllonné » le désir qu’elle enserre . Ce symptôme , qui est intime, est en même temps connecté au malaise de la société, à ses prescriptions de  savoir et de pouvoir sans limite. 

Réduire l’humain à une chaîne de neurones et de neurotransmetteurs, ce n’est pas seulement le réduire à la servitude, c’est le condamner à une dépression définitive . 

 .Christiane Plantier Babled         Psychanalyste

   A propos de santé…et d’une propagande reçue dans  les  boîtes   

Les recherches sur le cerveau ont-elles tant progressé ces dernières années que la conception de l’homme  en serait bouleversée ? Le corps ne serait-il plus qu’une « machine » dont il suffirait de réparer les rouages en cas d’avarie ? Les sentiments comme l’amour, la tristesse, le désir, des créations comme la poésie ne seraient-ils plus qu’une question d’hormones et de connexions nerveuses ? Quant à l’activité psychique, les rêves, l’inconscient, les symptômes, de bons médicaments les disciplineraient -ils ?

                Il suffit de lire les fascicules concernant  la  DEPRESSION,  offerts au grand public, destinés à nous éclairer sur une « maladie  si répandue », pour saisir à quels points les diverses approches proposées restent descriptives et empiriques. Peut-être conviendrait-il de s’interroger sur cette propagande, en effet des milliers de professionnels de santé, psychiatres, psychanalystes, psychologues, ont alerté les  médias et la population sur une dérive éventuelle du marché des médicaments psychotropes. La revue « Prescrire » a organisé  un débat sur la surconsommation des psychotropes en France et le rôle joué par les laboratoires. Faut-il  rappeler que la France est le champion du monde des antidépresseurs, neuroleptiques et autres psychostimulants ? Jugez plutôt !

                Une étude menée par le Dr Erick TURNER, psychiatre et pharmacologue (université de l’Orégon, Etats-Unis ) révèle que des publications sélectives peuvent conduire les médecins et les patients  à croire que ces médicaments sont plus efficaces qu’ils ne le sont vraiment: un résultat susceptible d’influencer les  prescriptions.            

En fait tout n’est pas si simple que cela,  hélas ! On ne peut pas guérir d’une dépression uniquement avec des médicaments. L’aide médicamenteuse ne suffit pas. Le patient  avec l’aide d’un professionnel formé à l’écoute peut se sentir aller vers un meilleur état de santé dès lors qu’il a conscience que son psychisme est à prendre en compte (Sur ce point précis, combien d’heures de formation sont-elles données à nos futurs médecins ?). C’est cette prise en compte du psychisme de chaque individu, dans le cadre de ce « dialogue singulier », qui est  de nature thérapeutique. Nous pouvons  nous méfier de l’interprétation de cette brochure qui glorifie une approche empreinte de cognitivisme et entretient le mirage que tout peut être médicalisé et guéri, la douleur d’exister, la souffrance morale jusqu’au deuil.

Christiane Plantier-Babled – Psychanalyste et Coach

Cliquez en haut de page pour « Laisser un commentaire« . Il sera publié sitôt validé.

LA CHAPELLE : »CENTRE CULTUREL DE LA CÔTE D’ARGENT »

Créé par le 20 fév 2008 | Dans :

 

PROJET ESPACE CULTUREL

  »COTE DARGENT »

 

Ou

 

PROJET DE RESTAURATION DE LA CHAPELLE DE MIMIZAN-PLAGE

 

CHAPELLE EN BOIS DE LA PLAGE
Album : CHAPELLE EN BOIS DE LA PLAGE

6 images
Voir l'album

 

SOMMAIRE

Etat des lieux                                                                page   3

Le projet, réalisation                                                    page   6

Organisation                                                                  page   9

Le budget                                                                      page 10

Les travaux de rénovation                                            page 11

Conclusion                                                                     page 13

ETAT DES LIEUX :

L’Association Mimizan + Authentique déplore la situation critique de la chapelle en bois de Mimizan – Plage.  Jugez plutôt. Si la Chapelle a été édifiée en son temps par décision du Conseil Municipal du 21 juin 1895  elle est fermée au public et désaffectée depuis 30 ans mais continue à attirer les regards des vacanciers qui la photographient sans relâche et posent volontiers des questions sur son histoire et sa destination.

         A la suite de la présentation du dossier pour le concours organisé par la Fondation du Patrimoine et le Journal Sud-Ouest, qui nous a valu d’être récompensés en recevant le 1er prix ex-aequo, des travaux rudimentaires de toiture, réparation des tuiles et des planches de rive ont été exécutés par la Mairie. Par ailleurs la population de Mimizan voit  la réalisation de chantiers de réhabilitation : salle du Parnasse, actuellement le Foyer municipal (Budget revu à la hausse pour un total de 2 millions d’euros), sans omettre de citer le vaste chantier de l’Abbaye son musée et l’achat de la maison Plantier pour l’agrandir mais ne voit aucun projet de restauration pour la Chapelle en bois.

        Où se trouve la cohérence ?  Pourrait-on s’interroger ? Les qualités architecturales du XIXème de la Chapelle en bois sont indéniables. Qui plus est, elle demeure la seule et unique dans toute l’Aquitaine.

         L’actualité de ce prix décerné en 2006 nous encourage à réaliser le projet de restauration de cette Chapelle, en dehors de toute considération sur les raisons de pénurie financière passagères de la Mairie pour cet édifice.

        En effet, dans les conditions actuelles, c’est à la Mairie d’avancer les fonds à 100% puis de réclamer sa quote-part à l’Etat. Une autre solution existe : la Mairie décide d’adhérer à la Fondation du Patrimoine et approuve que notre association Mimizan + Authentique vienne en soutien à hauteur de 5% du montant des travaux extérieurs en lançant une souscription.

        La chapelle vient de traverser plus d’un siècle, les habitants l’affectionnent, depuis 15 ans deux pétitions ont évité sa démolition, une troisième pétition est en cours pour soutenir le projet d’Espace Culturel de la Côte d’Argent. 

AUTRE CONSTAT

        Mimizan – Plage souffre d’un déficit d’animation vis-à-vis de vacanciers qui sont habitués à être sollicités par des activités culturelles attractives. La création d’un espace Culturel est opportune vis-à-vis des 80 à 100.000 vacanciers dénombrés à Mimizan Plage en été.

Nous sommes persuadés qu’avec un projet d’utilisation intéressant et partagé par les commerçants et hôteliers, la Mairie pourrait trouver les raisons de la réhabilitation de la Chapelle.

        Nous voulons donc faire partager à ces vacanciers exigeants les moments pittoresques voire héroïques de l’histoire de notre Côte d’Argent et particulièrement celle de Mimizan. Ceci pourrait créer avec eux un lien nouveau et les Mimizannais sont les premiers concernés, ils renoueraient avec leur Histoire et leurs valeurs.

Aménagements intérieur de la chapelle(Schéma)
Album : Aménagements intérieur de la chapelle(Schéma)

1 image
Voir l'album

 LE PROJET

Objectif principal

- Restaurer la chapelle de manière à permettre aux vacanciers et aux habitants de tisser un lien avec les évènements historiques de Mimizan et de la côte d’Argent.

Second Objectif 

- Etablir un lien avec les musées locaux et particulièrement avec le musée de l’Abbaye pour en optimiser la fréquentation.

REALISATION

1er Espace

        Le projet de l’Association Mimizan + Authentique est d’ouvrir une partie de cette Chapelle au public. Une salle de projection de 25 places permettrait aux spectateurs de découvrir l’histoire de la vie des habitants de la côte d’Argent à travers le film tourné par Sylvie Licard (Tanoc productions) en cours de réalisation, il serait complété par la projection d’un film, centré sur Mimizan, réalisé à partir des « rushes » du film précédent et de documents très rares tels que le film tourné lors de la traversée de l’Atlantique par Assolant, Lefèvre et Loti (film donné à un membre de l’Association) ou de films de famille sur les fêtes de la mer, la pêche à la pinasse, ou encore l’histoire racontée des naufrages ou des atterrissages forcés sur les plages landaises. L’échouage des mammifères marins pourrait aussi être un sujet d’intérêt.

Dans cette hypothèse nous nous sommes assurés auprès de Tanoc Productions de pouvoir bénéficier pour son film sur la côte d’argent, de droits de diffusion dont le montant annuel serait sans commune mesure avec la production d’un film réalisé pour l’occasion. Pour les autres documents historiques nous réunissons actuellement les films de toutes origines pouvant permettre à Tanoc Productions de retracer l’histoire des Mimizannais.

        Cette activité, liée à la sortie du film de Sylvie Licard en 2007, ne fonctionnerait sans doute pas plus de 4 heures par jour pendant 3 mois d’été aussi avons-nous réservé une surface complémentaire à cette salle pour accueillir des master classes de chant, de musique de chambre, de chant choral, pendant le temps restant libre…

Le principe étant qu’à l’issue de ces classes, qui peuvent durer de une à deux semaines à mi-temps, les participants offrent au public local un concert ou une représentation. Cette salle plurielle, équipée pour recevoir ces activités ou des conférenciers pourrait tout aussi bien servir aux réunions des associations culturelles.

2ème Espace

        De manière séparée et compte tenu de la place disponible, il est souhaitable de créer des ateliers pouvant faciliter aux artistes l’exercice de leur art. (Ces locaux seraient loués à l’année) On peut imaginer d’y voir des peintres et des sculpteurs ou autres. Mimizan plage a déjà accueilli des peintres de renom tel que l’ukrainien …….émule de Nicolas de Staël. Le site de Mimizan et la lumière d’aquitaine, (il était logé à la villa La Vigie), face à l’océan, lui avait inspiré de nombreux tableaux exposés au centre Georges Pompidou.

        Depuis plusieurs artistes peintres professionnels ont recherché des locaux à louer, la compagnie d’autres artistes étant selon eux un plus indiscutable.

        Des activités de ce type sont d’ailleurs à prévoir pour les jeunes retraités que l’on nous promet de l’Europe entière dans un délai court.

3ème Espace : l’extérieur de la Chapelle

Un jardin océanique éducatif

        L’espace autour de la Chapelle représente environ 650 m². L’Association a imaginé, grâce aux compétences du personnel de la Mairie, qu’il était possible de créer un jardin océanique éducatif ouvert dans la journée au public. Ce jardin renverrait à la promenade fleurie insuffisamment connue des vacanciers. (Mimizan a le label  Ville fleurie 4 fleurs)

        La Chapelle ainsi repeinte et entourée d’un jardin océanique arboré deviendrait un lieu de promenade des familles au cœur de Mimizan – Plage. Elle est amenée à occuper une place particulière, véritable lieu de cohabitation douce, poumon de la rue du casino et de la rue piétonne.

Enfin une valorisation complète de l’édifice serait réalisée par une illumination nocturne à partir de projecteurs adaptés.

Espace  vente

Dans la Chapelle il est possible de prévoir un comptoir où pourraient se vendre des cartes et des livres sur la Côte d’Argent et pourquoi pas des maquettes de l’oiseau Canari d’Assolant Lefèvre et Loti afin d’équilibrer le budget de fonctionnement. Un lien avec le musée de l’Abbaye permettrait d’y envoyer les personnes qui ne le connaissent pas.

ORGANISATION

        L’espace historique serait ouvert au public de mai à octobre soit 6 mois. Les projections se feraient à heures fixes pour une quantité de personnes limitées à 25. (Limite au-delà de laquelle les aménagements de sécurité demandés sont plus coûteux.) Dans les 1ères années un fonctionnement à mi-temps a été retenu.

        L’espace complémentaire dit « mastère classe » serait alors disponible à mi-temps. Son fonctionnement en stages, comparable à celui de la formation continue, permettrait de percevoir un loyer. Il pourrait être régulier l’été avec la participation de vacanciers. Le chiffrage a retenu l’hypothèse de 6 classes l’été et de 6 réparties sur les mois de basse saison. Une prospection est cependant nécessaire avant de confirmer ces chiffres.

        Quant à l’espace réservé aux artistes, environ 80m², il pourrait être divisé en 4 ateliers et loué au mois. Nous avons fait l’hypothèse d’une occupation des locaux la moitié du temps, ce qui revient à percevoir 24 loyers sur 48 possibles.

LE BUDGET DE FONCTIONNEMENT

         L’hypothèse du nombre d’entrées la 1ère année est faite à partir de la fréquentation constatée dans certains lieux culturels de la côte à l’ouverture. Le chiffre retenu peut sembler modeste au regard du nombre de vacanciers dénombrés en permanence à Mimizan pendant les 2 mois d’été, plus de 100.000. Les chiffres de fréquentation de la 2ème année pourront être revus à la hausse mais dépendent avant tout de la promotion qui sera alors faite par l’Office du Tourisme et les agences pour ce nouvel espace culturel.

 

RECETTES/AN Nb Prix total année 1 DEPENSES/AN      
          Salaires dt charges(2)    

5400

 Entrées

2000

2

4000

  Fluides    

1200

Master classes

12

500

6000

  Droits de diffusion    

2000

Studio artistes

24

150

3600

  Entr:30h/mois six mois    

2430

Revente maquettes(1)

60

8

480

  Entr:5h/mois six mois    

405

Vente cartes, autres    

1000

  consommables    

2500

Total    

15080

  Total    

13935

 

  • (1) Le prix de 8 euros correspond à un prix de vente de 10€ dont est déduit un prix d’achat de 2€
  • (2) Un salaire de 600€ avec 50% de charges a été retenu pendant 6 mois pour une personne à l’accueil à mi-temps.

NB: Les frais de publicité (imprimés et campagne radio) pour le lancement n’ont pas été comptés pas plus que les amortissements des investissements.

LES TRAVAUX DE RENOVATION

        Nous avons distingué la surface réhabilitée pour recevoir du public (150 m²) de celle réservée aux artistes (80m²).

        En plus d’une dalle nécessaire au sol sur les 250m² et de la peinture extérieure, les travaux comprendront:

  • - L’isolation complète, l’installation d’un chauffage, de l’électricité nécessaire aux locaux.
  • - Les installations de sécurité (désenfumage, évacuations, mesure de lutte contre l’incendie) seront facilitées pour un bâtiment de plein pied, possédant déjà 3 ouvertures de plus de 1,8 m et n’accueillant qu’un nombre restreint de visiteurs simultanément. Une borne d’incendie se trouve à proximité immédiate de la Chapelle.
  • - Les autres installations : toilettes avec évacuation, cloisons diverses, estrade, comptoir …sont considérées dans le coût au m² retenu pour chaque partie réhabilitée.

    Sur des estimations de réhabilitation similaires nous avons retenu pour la partie ERP un coût de 1000€/m² et pour la partie louée 650€/m².

Soit :

Réhabilitation Chapelle      
 

Prix/m²  
Partie ERP

150

1000

150 000

       
Partie louée

80

650

52 000

       
total    

202 000

Les équipements qui s’ajouteront à cela sont :

  • - Le mobilier (essentiellement les sièges de la salle de projection)
  • - Un matériel de projection de qualité mais courant
  • - Un écran
  • - Un matériel de sonorisation simple

Le chiffre de 8500€ est plausible pour ce poste.

Le jardin représente une dépense évaluée à 50€/m² soit, pour 650 m², 32.500 €

En ajoutant 10% de marge d’erreur et sans connaître exactement l’état de la charpente on peut estimer le coût des travaux de réhabilitation à 265.000 €

        En ce qui concerne les coûts de préparation et de réalisation du formatage spécial sur l’histoire de Mimizan à partir des « rushes » un coût de 3.300 € est à prévoir.         Aucun coût de réalisation n’a été prévu pour le film sur l’histoire de la côte d’Argent puisque l’achat des droits de diffusion annuels est prévu avec Sylvie Licard (Tanoc production).

CONCLUSION

Parce qu’elle est belle et unique, parce qu’elle fait partie de l’histoire de Mimizan et parce que les Mimizannais y sont très attachés, nous croyons qu’elle mérite un meilleur sort que d’être un dépôt de matériel municipal.

        Notre projet prévoit d’en faire un lieu ouvert à différentes activités culturelles :

  • - Un lieu de mémoire de Mimizan et de la côte d’argent
  • - Un lieu d’activités artistiques pour le public
  • - Ainsi qu’un lieu d’accueil pour artistes en quête d’atelier.

L’environnement de la Chapelle  mérite d’être soigné. La création d’un jardin océanique arboré offrirait un lieu de promenade et de détente en plein centre ville.

        Le budget des dépenses de remise en état et de fonctionnement ne nous semble pas incompatible avec les finances de la ville, au vu de l’impact positif en terme d’offre culturelle, d’animation et d’embellissement de la ville.

Ont collaboré à ce projet :

  • - Christiane, Bernard et Ingrid BABLED
  • - Michel FOURNIOLS
  • - Pascal et Pascale de GARRIGUES
  • - Jean Louis GUY
  • - Michèle LASSALLE
  • - Patrick PINEL
  • - Christian PLANTIER
12

Liste d’union et d’action p... |
OPTICAL CONSULTING |
quoid'neuf ? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | NOUVELLES d'hier, d'aujourd...
| Au fil des saisons
| Parlons en...