L’Environnement 

Il existe une « économie de la Nature ». Dans nos calculs nous devrons intégrer la valeur biologique, scientifique et esthétique. Ensemble, nous gérerons durablement et avec soin ce précieux patrimoine naturel pour le transmettre, encore plus beau, à nos enfants. 

1.  Constat   

Chacun s’accorde, aujourd’hui, à reconnaître la nécessité et l’urgence de prendre en compte l’environnement dans lequel il vit.  Existe-t-il à Mimizan une réelle volonté dans cet engagement ? Trois exemples permettent de répondre : 

  • Les eaux de baignade, celle du courant en particulier, sont régulièrement perturbées par certains rejets.
  •  Des barres d’immeubles achèvent de bétonner ce qui reste d’espace disponible sur le front de mer. 
  • Des arbres centenaires et des arbustes adaptés aux conditions climatiques disparaissent progressivement sans être remplacés. Mimizan plage devient une station sans arbre. Que dit la loi relative à la protection de la Nature du 10 juillet 1976 ? 

« Il est du devoir de chacun de veiller à la sauvegarde du patrimoine naturel dans lequel il vit. »

 2.  Commentaires et interrogations 

Comment convaincre les citoyens de respecter cette loi quand la commune réduit ses interventions au peignage du sable en bas des dunes pour le ramasser après en haut et au ramassage des papiers sur les routes tout au long de l’année. Nous nous devons de réagir, ce que la commune ne fait pas, 6600 habitants peuvent aussi se motiver pour le faire ou pour l’exiger. 

3 Ambition Il est urgent d’élaborer une charte environnementale en concertation avec les Mimizannais, les Entreprises, l’Office de tourisme et les associations.

Pour cette charte nous suggérons 10 principes

I.  / Mettre en œuvre des méthodes simples d’analyse et de suivi de l’importante richesse paysagère de Mimizan-plage. (Photos aériennes, relevés périodiques, mesures diverses…) Ceci pouvant être fait par des volontaires avant d’être publié dans le journal municipal. 

II. / Veiller à la bonne conservation et à la protection de la biodiversité végétale et animale présente sur notre territoire. (Ex : observation et comptage des espèces rares…) 

III. / Intensifier et diversifier l’aménagement végétal pour reconquérir le cœur de Mimizan-plage. 

IV./ Aménager et valoriser les berges du courant ainsi que les milieux aquatiques associés. (Sentier pédagogique pour en faire le tour…) 

V. / Mettre en place une signalétique esthétique et évocatrice des sites remarquables répertoriés. (panneaux de couleur indiquant Lavoirs, vieux pont, fontaine…) 

VI. / Garantir une bonne qualité des eaux de baignade en conformité avec les normes applicables en 2009. 

VII. / Mettre en cohérence les travaux dunaires sur les segments appartenant à l’Etat, à la Commune et aux particuliers. 

VIII. / Favoriser l’utilisation des énergies naturelles présentes sur le littoral aquitain (Solaire et éolienne). 

IX. / Encourager un habitat écologique et économique adapté au climat, en le rendant autonome et économe. 

X. / Sensibiliser les entreprises à la gestion durable et à ses enjeux. 

Auteur de cette charte : Jacques Sourbé